Venger un proche

EXTRAIT

« Venger un proche met en scène trois protagonistes :

– la victime,

– le ou les assassins,

– le ou les vengeurs.

Le sang de la victime crie vengeance. Il exige que soit versé un autre sang, celui de l’assassin. Le meurtre en retour sera accompli par le plus proche parent, le fils, la fille, le mari, l’épouse… Pour les proches, la vendetta est un devoir sacré qu’il est impossible de refuser. C’est non seulement le mort qui la réclame, comme le spectre du père d’Hamlet, qui révèle qu’il a été tué par son propre frère, Claudius, et demande à son fils de le venger, mais c’est aussi la société tout entière, avec les dieux. Car la vengeance a pour fonction de rétablir l’ordre social rompu par le crime, elle doit réparer l’injustice qui a été commise par celui qui a pris une vie. La loi du talion impose : “Tu donneras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, meurtrissure pour meurtrissure”.

Aussi barbare qu’elle puisse paraître, la loi du talion visait pourtant à réglementer la vendetta qui conduit, si personne n’y met un terme, à l’extermination des familles ennemies. Ainsi, dans Hamlet, meurent tous les protagonistes de la pièce. »