Être ambitieux

EXTRAIT

« L’ambition va souvent de pair avec une béance du cœur, une incapacité d’aimer, un vide que rien ne réussit à combler, sinon l’argent, le pouvoir, et la réussite.

Pourtant, Eve Harrington (Anne Baxter), la jeune fille de All about Eve, paraît si modeste, si humble, si dévouée. Elle sait se rendre indispensable, mais elle est comme un oiseau de proie, prête à fondre sur sa victime au premier signe de faiblesse. Elle est alors capable de lui briser le cœur, de la dépecer, de lui voler tout ce qu’elle possède. Sous ses dehors de jeune fille parfaite et dévouée, Eve n’a aucune conscience morale, elle est un monstre d’égoïsme, de malhonnêteté et de méchanceté. Admirable comédienne, elle joue sur tous les registres, et d’abord sur ceux de la compassion et de la pitié. Margot Shaning (Bette Davis), l’actrice qui triomphe à Broadway tous les soirs, la prend à son service après avoir été bouleversée par l’histoire qu’Eve lui a racontée, celle de la jeune fille qui a abandonné ses études pour aider ses parents, qui faisait du théâtre amateur le soir et qui a rencontré et aimé un jeune homme qu’elle a épousé, et qui est mort à la guerre. Eve raconte le drame avec tant de simplicité tragique, tant d’émotion contenue que tous et toutes la croient…

Sous ses airs angéliques, Eve est une véritable garce mais elle a indéniablement un vrai talent de comédienne. Elle vole à Margot le premier rôle dans la nouvelle pièce écrite par le mari de Karen et mis en scène par le mari de Margot. Sans en avoir l’air, elle a fait remarquer à tout le monde et surtout à l’intéressée que Margot n’a plus l’âge de jouer les ingénues, qu’elle a juste vingt ans de trop. Rien ne semble pouvoir arrêter son ambition, sauf Addison DeWitt (George Sanders), un critique de théâtre qui reconnaît en elle son double. C’est pour cela qu’il l’a percée à jour, elle a tous les défauts qui sont les siens. Il découvre aussi ses mensonges qu’il menace de révéler. Il décide qu’elle sera à lui, et à personne d’autre. Ils ne s’aiment pas, mais ils se ressemblent, ils sont incapables d’aimer ni d’être aimés, ils ne connaissent que le mépris des autres et cette ambition insatiable. »