Les amours empêchées

EXTRAIT

« Le mariage comme empêchement

Shakespeare in love est un retour à l’époque de la création de Roméo et Juliette. La pièce va être jouée pour la première fois au théâtre du Globe à Londres, où répètent les acteurs. Le rôle de Juliette n’est pas tenu par un homme comme le veulent les règles de l’époque, qui interdisent aux femmes de monter sur les planches, mais par une jeune fille, Viola (Gwyneth Paltrow), qui, en se déguisant en homme, a berné tout le monde… sauf Shakespeare, naturellement, qui est tombé amoureux d’elle. La jeune femme rebelle qui veut assouvir sa passion du théâtre est aussi une fille que son père a vendue, pour payer ses dettes, à un lord qui veut aller faire fortune en Amérique. Quant à Shakespeare, il est déjà marié. Voilà de quoi empêcher leurs amours ! Cependant, grâce à la complicité de la nourrice, les deux jeunes gens peuvent vivre une seule nuit d’amour. Cette fois encore, il n’y aura pas de fin heureuse. La jeune fille épouse l’homme qui l’a achetée et son départ pour l’Amérique empêchera les amants de jamais se revoir. Mais avant de partir, Viola offre à Shakespeare un sujet de comédie inspiré de leur propre histoire. L’héroïne en est une jeune fille vendue en mariage et en route pour le Nouveau monde. Il y a une tempête et un naufrage, la jeune fille échoue seule sur une plage triste et déserte. On la conduit devant le duc Orsino, mais pour protéger sa vertu, la jeune fille s’est habillée en garçon. Il y aura cette fois une fin heureuse…

Pourtant, Viola et Shakespeare doivent se quitter. La reine Elizabeth Ière y veille, elle n’a pas pouvoir de défaire ce que Dieu a uni. Désespéré, Shakespeare se met au travail, il va écrire une pièce, La Nuit des rois, sur le thème que lui a donné Viola : “Acte 1. Mon histoire commence en mer. Un périlleux voyage vers une terre inconnue. Un naufrage, les vagues rugissent… Le navire se brise”. Nous avons là une mise en abîme d’une histoire d’amours empêchées à partir de Roméo et Juliette, avec trois variations sur la même histoire qui évolue à chaque fois, qui va de la tragédie au mélodrame pour finir en comédie, même si par définition, les amours empêchées se terminent toujours mal. »