L’imprudence fatale

EXTRAIT

« L’imprudence fatale est sans possibilité de réparation. Le personnage agit ou parle trop vite, sans avoir pris le temps de songer aux conséquences, il révèle ce qui n’aurait jamais dû être dit. Cette parole qui ne peut pas être reprise va provoquer la mort d’un des protagonistes.

Mais, comme le disait Alfred Hitchcok dans ses entretiens avec François Truffaut, au cinéma il est très dangereux de faire mourir le personnage principal, cela risque de provoquer la colère des spectateurs. C’est pourquoi l’imprudence fatale fait souvent mourir un personnage secondaire, comme dans Witness, où un meurtre a été commis dont un enfant est le seul témoin. L’inspecteur John Book (Harisson Ford) a de bonnes raisons de croire que le meurtrier appartient à la police. Il fait part de ses soupçons à son supérieur qui lui demande s’il en a parlé à quelqu’un. John acquiesce, il a demandé à son coéquipier de faire des recherches sur le lieutenant McFee (Danny Glover) qui s’occupe des affaires de drogue. Peu de temps après, son coéquipier est abattu et John Book comprend que son supérieur est l’instigateur des meurtres. Il a le temps de s’enfuir avec l’enfant, mais son imprudence a provoqué la mort de son coéquipier, et pourtant celui-ci l’avait mis en garde, lui disant que cette affaire pouvait être extrêmement dangereuse pour eux. John a parlé trop tôt, avant que son collègue ait pu établir la complicité du lieutenant et de leur chef. La mort du personnage secondaire devient alors un élément essentiel du récit, elle participe à la trajectoire du héros. À la nécessité de sauver sa peau, et celle de l’enfant, s’ajoute maintenant pour John Book le devoir de venger un proche dont son imprudence a provoqué la mort. Ce n’est qu’à ce prix qu’il pourra soulager ses remords causés par son imprudence.

Il est cependant possible de faire mourir un personnage principal, mais dans ce cas, ajoute Hitchcock, il faut “payer” le spectateur, le récompenser d’avance tout au long du film pour qu’il puisse accepter cette mort. »