La Tisane de sarments

Numériser0020 copier

Philippe Léotard et Henri Serre

Numériser0078

“Il fallait beaucoup de courage et un peu de folie pour adapter La Tisane de sarments. Un texte difficile, obscur, une méditation sur le langage et l’irrationnel, mais aussi une quête de l’amour fou et une exaltation de l’image de la femme. C’est surtout ce dernier aspect que M-F Briselance et J-C Morin ont retenu.”

Marie Gry (Télérama 2773-1582)

“L’entreprise n’était pas facile. Ils ont su la mener à bien sans trahir Joë Bousquet. Mieux encore : ils ont réussi à faire passer dans les images la force et la poésie des mots. Leur film est une invitation à lire Bousquet, plus qu’une adaptation littérale, c’est une restitution de l’univers de l’écrivain.”

Brigitte Salino (Nouvelles Littéraires n° 2736)

Numériser0060

“Une dramatique d’une grande qualité artistique. Un sujet prenant, très bien adapté et réalisé, dont la complexité peut désorienter le téléspectateur moyen, mais qui a réussi très habilement à imbriquer le monde réel et l’univers onirique de Joë Bousquet. Excellente interprétation, très bon accompagnement musical, dialogues poétiques de qualité.”  V.A. (Roc, 10/0/1980)

Numériser0083

Le film a été tourné à Carcassonne, au 53 de la rue de Verdun, là où était cloitré l'écrivain.