Jean-Claude MORIN (biographie et films)

abis copierLe premier film de long-métrage de Jean-Claude Morin, La Tisane de sarments, avec Philippe Léotard dans le rôle principal, a été remarqué par la critique. Plus tard, il innove avec Descente dans la police, la première fois où un policier en baskets acceptait d’être filmé dans son travail (1983), et réalise les premiers “shorts” de la télévision française dans l’émission de rock Décibels de nuit (1985). Il participe au lancement de l’émission Faut pas rêver, pour laquelle il donne Miroirs d’eau (les châteaux de la Loire), Le Trompettiste aux lèvres d’or (ferrailleur à Jouy en Josas, avec la participation amicale de Bernard Fresson), Bananes express (les “descendeurs de bananes” au Burundi), Graines d’écureuil (les cueilleurs acrobatiques de l’Office National des Forêts)… Pour France 3, il réalise plusieurs dizaines de documentaires, de magazines, des plateaux directs ou retransmis, des dessins animés, des clips musicaux…

→ plus d’informations sur Wikipédia

Téléfilms (longs métrages)

  • La Tisane de sarments, FR3, 1980, d’après le roman de Joë Bousquet, coadaptation avec Marie-France Briselance. Avec : Philippe Léotard, Henri Serre, Françoise Bertin, Anne Saint-Mor, Jean-Pierre Kalfon.
  • Les Rats de cave, FR3, 1982. Avec : Sim, Romain Bouteille, le groupe de rock Ange. Musique : Jean-Marie Sénia, Francis Décamps.
  • Le Brin de muguet, FR3, 1984. Scénario : M.-F. Briselance, d’après une nouvelle inédite de Sim. Avec : Sim, France Dougnac, Jean-Yves Gautier. Musique : Bob Castel.
  • La Bougeotte, France 3/Cadrage, 1996, d’après le roman de M.-F. Briselance, coadaptation avec M.-F. Briselance. Avec : Jacques Gamblin, Delphine Rich, Jean-Jacques Moreau, Bruno Slagmulder, Charles Schneider, Laetitia Legris, Dimitri Rougeul, Jessica Mesguich, Laurence Lerel. Musique : Jacques Ferchit.