Musique de film

Extrait de la seconde partie du livre.

« Parfois, la musique joue le rôle du devin, elle lance un présage sur un personnage et dévoile son destin au seul spectateur. Dans Né un 4 juillet, d’Oliver Stone, le héros est né le jour de l’Independance Day, la fête nationale des États-Unis. La mère du jeune Ron Kovic (Tom Cruise) rêve pour lui d’un destin glorieux, elle l’a vu en songe prononcer un discours devant une foule immense, elle imagine que son fils va devenir président, comme JFK. La famille de Ron est catholique, patriote et bien pensante. Génération après génération, les hommes ont combattu dans toutes les guerres et Ron fera aussi son devoir si l’occasion s’en présente. Chaque année, le jour de son anniversaire, il va applaudir le défilé des vétérans des guerres précédentes. Mais cette fois, Ron remarque que l’attention de l’un des militaires mutilés se fixe avec gravité sur lui. La musique au clairon et les vivats de la foule sont remplacés progressivement par un thème tragique dans le mode mineur, exécuté aux cordes. L’enfant, interpellé par ce rescapé de la mort, ne peut pas comprendre que la guerre vient de le toucher du doigt, mais le spectateur a compris, qui pressent que le destin de Ron ne sera pas celui dont a rêvé sa mère. »